En avril, ne te couvre plus d’un fil !

mardi 09 avril 2024

Qu’il semble loin le fameux dicton, en ce début de mois d’avril… En effet, ce week-end il « n’avait jamais fait aussi chaud, aussi tôt dans l’année en France », confirme Météo France en revenant sur ces derniers jours anormalement chauds pour la saison aux quatre coins du pays. Ainsi, samedi 6 avril, l’indicateur thermique national (soit la moyenne quotidienne de la température relevée dans 30 stations météorologiques représentatives du territoire) atteignait 17,6°C. Du jamais vu aussi tôt depuis le début des relevés.

De nouveaux records nationaux de chaleur et de douceur nocturne ont même été battus pour un mois d’avril : Il a ainsi fait 32,7°C à Orthez et 32°C à Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques, 30,5°C à Tarbes (Hautes-Pyrénées), 28°C à Munster (Haut-Rhin) ou encore 21,8°C au Markstein, à 1 184 mètres d’altitude dans les Vosges… (source : France Info).

Un épisode loin d’être isolé, puisqu’il intervient dans le contexte de 26 mois d’affilée au-dessus des normes en France (10 à l’échelle de la planète) semblant confirmer une accélération du réchauffement climatique, globalement conforme aux scénarios les plus pessimistes des derniers modèles climatiques, soulignent les scientifiques.

Pas encore de quoi freiner les touristes internationaux qui profitent de Paris en ce début de printemps, et certainement pas tous ceux qui ont pris leurs billets pour les JO et afflueront bientôt en masse, alors que l’hypothèse d’un épisode caniculaire – tout à fait plausible vu l’emballement des températures en tous points du globe – semble avoir été largement occultée par les organisateurs. Quant au gouvernement n’en parlons pas, l’heure est au rétropédalage général sur les engagements écologiques pour coller à la roue d’une extrême droite annoncée triomphante aux élections européennes.

En traversant la Cour carrée du Louvre – conservée désespérément minérale en respect des règles patrimoniales – en cette étrange journée estivale, entouré de touristes béats, on serait presque pris d’un vertige devant tant d’incurie. Alors même que les drames qui se profilent sont si prévisibles, et que les solutions pour y faire face sont là, à notre disposition.

Impression de marcher sur un fil.

En ce lundi 8 avril la température frôle les 25 degrés sur la Cour carrée du Louvre à Paris, vouée à devenir une véritable rôtisserie en été… 2,5 hectares qui pourraient être convertis en oasis de fraîcheur végétalisée – tout en valorisant bien sûr le patrimoine architectural. Le genre d’audace qui s’imposera si l’on veut conserver l’habitabilité de la capitale dans les années qui viennent.

Vous allez aussi aimer :

Partager :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

articles similaires

Recevez le meilleur
de votre magazine
Le Terrien

ut sed commodo tristique felis elit. sit nec quis ultricies felis dolor.

Recevez le meilleur de votre magazine

Inscription réussie !