À Cannes, on vend toujours du rêve avec des avions

dimanche 22 mai 2022

« Ne devrait-on pas évoquer depuis cette tribune qui concentre pour un temps tous les regards du monde, les tourments d’une planète qui saigne, qui souffre, qui étouffe et qui brûle dans l’indifférence des pouvoirs ? (…) parfois je me demande si nous ne sommes pas en train de danser sur le Titanic… »

Lors de la cérémonie d’ouverture du 75ème festival de Cannes le 17 mai, il y eut le discours poignant de l’acteur Vincent Lindon.

Puis le lendemain, il y eut un grand show pour la présentation hors compétition du film “Top Gun : Maverick” – la suite du mythique Top Gun – avec en point d’orgue la Patrouille de France dans le ciel cannois…

Il n’y a pas de raison que le cinéma, qui se nourrit de nos vies, échappe aux contradictions. Mais quel message envoie-t-on, après deux ans d’interruption marqués au fer rouge des crises écologiques, quand on décide d’ouvrir le festival sur une superproduction hollywoodienne dédiée à la toute puissance de l’armée de l’air américaine ? N’avait-on pas là une belle occasion de faire rêver autrement ?

Cette interrogation a certainement percuté tous ceux qui se préoccupent de la catastrophe climatique. Pourtant elle ne semble pas avoir rencontré le moindre écho chez les médias venus en masse couvrir – pour ne pas dire célébrer – l’événement. À la lecture des nombreuses publications le constat est effarant : on s’est franchement extasié devant le grand spectacle aérien ! Quelques morceaux choisis :

« Son arrivée était scrutée par tous les photographes de la Croisette. Mercredi 18 mai, Tom Cruise a atterri dans le sud de la France, en hélicoptère, pour présenter son dernier blockbuster « Top Gun : Maverick », en marge du Festival de Cannes. » ELLE

« Tom Cruise, des yeux d’enfant devant la Patrouille de France à Cannes. Pour la montée des marches de Tom Cruise et de l’équipe du film «Top Gun : Maverick», la patrouille de France a illuminé le ciel cannois mercredi. » Paris Match

« Une rencontre “magique” avec la patrouille de France » France Info

L’équipe du film s’extasie devant le ballet de la Patrouille de France. Photo : Valérie Hache / AFP

Sans surprise, le battage médiatique autour de Tom Cruise et ses beaux joujoux a relégué aux archives INA l’émouvant message de Vincent Lindon. En atteste le volume comparé des recherches Google en France sur les 2 acteurs :

Il y avait pourtant un boulevard pour prolonger le rêve d’une soirée d’ouverture particulièrement réussie de l’avis général.

Cela aurait pu prendre la forme d’un hommage à Jacques Perrin, grand cinéaste engagé pour la préservation de la planète, disparu le 21 avril. Le réalisateur des magnifiques documentaires Le Peuple migrateur (2001), Océans (2010) et Les Saisons (2016) était récemment à l’affiche de Goliath, film inspiré de faits réels autour du drame des pesticides.

Imaginez une rediffusion du Peuple Migrateur, avec pour la montée des marches une minute de silence ponctuée d’un vol d’oies sauvages emmenées par un planeur… Comme un plaidoyer pour la contemplation devant la beauté du vivant. Une parenthèse de poésie dans le brouhaha du festival, “un tendre et faible bruissement d’aile, le doux murmure de la vie et de l’espoir” pour reprendre les mots de Vincent Lindon.

Vol d’oies sauvages au crépuscule.
Partager :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

articles similaires

Recevez le meilleur
de votre magazine
Le Terrien

velit, libero sem, dictum dolor eget in Aenean Aliquam elit.

Recevez le meilleur de votre magazine

Inscription réussie !