Emmenez-moi

dimanche 21 juin 2020

C’est décidé, elle n’ira pas. Le sable entre les coussinets, les cris des enfants, la chaleur accablante et l’eau salée, ras-le-bol. « Déjà l’année dernière ils croyaient me vendre du rêve avec cette île-de-Ré… s’ils imaginent un instant que je vais rempiler pour un deuxième été ils se mettent un os à moelle dans l’œil ! ».

C’est ce que semble nous dire la chienne Nala sur cette photo prise le jour du grand départ pour les vacances.

Que nenni ! Nala est toujours la première à sauter dans la voiture…

Si elle observe effectivement ses maîtres en train de préparer les sacs, cette chienne ridgeback est plutôt inquiète à l’idée de rester à la maison. Mais pas d’inquiétude, elle sera bien vite rassurée. Car Nala fait partie de la famille – en attestent ses habitudes sur le canapé du salon – et jamais il ne viendrait à ses maîtres l’idée de la laisser derrière. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de beaucoup de chiens qui vivent le départ en vacances comme un traumatisme.

On tombe d’ailleurs de la chaise lorsqu’on apprend que sur la seule période estivale, plus de 60 000 chiens et chats sont abandonnés par leurs maîtres sur la route des vacances. On a beau s’habituer à la bêtise humaine, le chiffre donne le vertige. L’expression « animal de compagnie » prend alors tout son sens : le vieux toutou si fidèle pendant le confinement est désormais perçu comme un fardeau à l’approche des vacances.

Ces malheureux compagnons sont alors traités comme de simples mobiliers qu’on pourrait laisser sur le trottoir en espérant que les encombrants – la SPA en l’occurrence – en fassent leur affaire.

Et puisqu’un malheur n’arrive jamais seul, faute de trouver un foyer adoptant, des milliers de chiens et de chats sont euthanasiés chaque année.

Lamartine a dit « on n’a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on n’en a pas. » Pour appeler un chat un chat, on pourrait ajouter qu’il faut vraiment être une ordure pour abandonner ainsi un animal avec lequel on a partagé son quotidien.

C’est d’autant plus consternant qu’avec le développement des services de garde d’animaux et l’essor des destinations vacances « animal friendly », il faut vraiment être un gros naze pour en arriver à l’abandon. Ces maîtres sont souvent des parents qui ont cédé trop vite à une envie (caprice ?) des enfants, sans prendre conscience de la responsabilité que cela implique.

Quelle leçon de vie leur renvoient-ils en laissant sur le bord du chemin cet animal ?

Si le code pénal prévoit une amende pouvant aller jusqu’à 30 000 euros pour l’abandon d’un chien, on aimerait également suggérer des travaux ludiques d’intérêt général, pourquoi pas une journée dans un refuge de la SPA, pour inculquer à ces personnes quelques bases élémentaires.

Pour tous les animaux victimes de ces maîtres irresponsables et craignant une explosion des abandons dans le contexte de la crise sanitaire, la Fondation 30 Millions d’Amis lance une nouvelle campagne de sensibilisation sur l’euthanasie des animaux abandonnés.

Afin que soient mises en œuvre ses 10 propositions contre l’abandon, la Fondation a lancé une pétition nationale à l’attention du ministre de l’Agriculture en charge de ce dossier. Il s’agit de la toute 1ère pétition que l’on peut aussi signer avec un hashtag (#NONALABANDON) sur les réseaux sociaux, via un dispositif mis en place sur le site www.nonalabandon.com.

Alors, à vos claviers et stylos ! Mais avant tout, souvenez-vous… Ils partent avec nous !!!

Partager :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

articles similaires

Mais que foutent les écologistes ?

Mais que foutent les écologistes ?

On annonçait une vague verte. Même si certains ont tenté de minimiser la victoire des écologistes aux dernières municipales, la vague a bien déferlé, sur les grandes villes...

Ces mauvais chasseurs

Ces mauvais chasseurs

Il y a le bon chasseur… et il y a Willy Schraen, le président de la fédération nationale des chasseurs. Confronté à une défiance sans précédent dans l’opinion publique – plus de...

Recevez le meilleur
de votre magazine
Le Terrien

risus. fringilla ante. suscipit elit. diam adipiscing

Recevez le meilleur de votre magazine

Inscription réussie !