Prunelle, la nouvelle assurance habitation engagée contre le réchauffement climatique

lundi 21 novembre 2022

Diplômée de l’EM Lyon, Flavie Rollin, 23 ans, lance avec son associé Victor Obled une assurance habitation engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique, baptisée Prunelle. À l’origine du concept le constat d’une aberration : les sommes colossales récoltées par les compagnies d’assurances sont encore souvent investies dans des secteurs qui contribuent massivement au réchauffement climatique et donc à la hausse des sinistres. Rencontre avec une entrepreneure avisée.

Que vous inspirent les appels lancés par de jeunes diplômés de grandes écoles qui appellent carrément à déserter ?

Je ne sais pas si on peut vraiment parler de désertion. Il me semble que chacun doit se positionner là où il pense qu’il est le plus pertinent pour porter ses engagements. Cela peut passer par un retour à la terre, la création d’un projet, l’associatif ou l’engagement plein et entier dans la transformation d’un grand groupe. Il n’y a pas d’opposition, c’est un combat commun, libre à chacun de juger, en fonction du secteur et de sa personnalité, l’engagement le plus à même de faire changer les choses.

Avec Prunelle, je n’ai pas le sentiment que nous désertons, je n’ai pas non plus l’impression que nous changeons le système de l’intérieur. Nous proposons un modèle d’assurance aligné avec notre engagement écologique, en nous appuyant sur les ressources à notre disposition dans la société. Nous voulons fédérer les bonnes volontés dans toute leur diversité.

Flavie Rollin, cofondatrice de Prunelle.

On connaissait l’influence des banques dans le réchauffement climatique – beaucoup d’entre elles soutiennent toujours massivement les énergies fossiles – beaucoup moins celle des assurances. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

Avant d’être utilisé pour rembourser des sinistres, l’argent récolté par les assurances est investi. Il circule de façon opaque et se retrouve à financer des secteurs polluants. En 2020, les assurances françaises ont investi 48,6 milliards d’euros (source : Rapport Commun AMF ACPR Décembre 2021) dans le gaz, le pétrole et le charbon. Or ces secteurs sont responsables du réchauffement climatique et donc de la hausse de l’intensité et de la fréquence des catastrophes naturelles. Ces catastrophes naturelles se traduisent par une augmentation des sinistres. Par nos assurances, nous finançons donc indirectement les risques contre lesquels nous nous assurons. Chez Prunelle nous croyons que l’assurance doit s’engager à préparer un futur soutenable : il ne s’agit pas seulement de dédommager en cas de problème, mais aussi de ne pas participer à l’aggravation du problème.

Prunelle se définit comme une « éco-assurance habitation qui protège aussi notre première
maison : la planète. » C’est une belle formule. Si on souscrit une assurance habitation chez vous, qu’est-ce qui change concrètement ?

Ce qui change concrètement comme je viens de l’expliquer, c’est que votre assurance ne financera plus les énergies fossiles, mais un monde aligné avec nos objectifs de transition écologique. Avant de partir rembourser les sinistres, l’argent versé à l’assurance ne dort pas. Chez Prunelle il sera placé sur un compte bancaire éthique et servira à financer des secteurs tels que l’agriculture durable, la mobilité douce ou encore les énergies renouvelables. Dès le paiement de votre cotisation d’assurance habitation vous aurez donc un impact. Au cours de l’année, l’argent est progressivement utilisé pour rembourser les sinistres. Mais s’il en reste à la fin de l’année, il est alloué à des projets écologiques choisis directement par les assurés Prunelle !

Si on souscrit une assurance habitation chez vous, peut-on réellement savoir où vont les fonds collectés, s’assurer par exemple qu’ils financent des activités vertueuses pour la préservation du vivant ?

Oui, les fonds suivent deux chemins totalement transparents : les fonds collectés sont placés à la NEF, un établissement bancaire à impact, qui finance exclusivement des projets à vocation écologique et sociale. Une liste exhaustive des projets financés est disponible en ligne. L’argent qui reste à la fin de l’année est fléché directement par les assurés vers les projets à impact de leur choix.

On imagine qu’il faut des moyens importants pour lancer une compagnie d’assurance. Comment rassurez-vous les assurés qui se soucient à juste titre de la solidité de leur banque ou de leur assurance ?

Pour lancer une compagnie d’assurance il faut effectivement des moyens considérables. C’est pour cette raison que nous avons travaillé avec des assureurs comme Groupama Rhône-Alpes Auvergne pour co-construire un parcours adapté aux exigences de Prunelle, qui aura un statut d’intermédiaire en assurance. Ce statut nous permet de vendre un contrat d’assurance habitation en accord avec nos objectifs de transition écologique, tout en travaillant avec un acteur volontaire historique. Ainsi, les flux financiers ont été intégralement repensé, mais le risque financier de chaque contrat est porté par Groupama Rhône-Alpes Auvergne, un assureur dont la solidité financière n’est plus à prouver.

Est-ce que cela coûte plus cher de souscrire une « éco-assurance » ? Est-on aussi bien protégé que dans le cadre d’une assurance « classique » ?

Le prix proposé par Prunelle est un prix juste et adapté à un bon niveau de garanties. Il est équivalent aux prix proposés par la plupart des assureurs mais cela diffère en fonction des caractéristiques du logement. Pour se faire une idée, le meilleur moyen est de se rendre sur Prunelle et de faire une simulation.

Comment vous est venue l’idée de Prunelle ?

Avec Victor, nous nous sommes intéressés aux mécanismes qui ont conduit à une érosion progressive de la confiance des assurés envers les assureurs. L’illisibilité des rouages de l’assurance a conduit les compagnies à faire des choix déconnectés des intérêts des assurés. Ce positionnement a créé une perte de confiance et une défiance vis à vis des assurances. Pourtant, tout n’est pas à jeter ! Le principe fondamental de l’assurance est vertueux. Il s’agit d’un outil de solidarité, une structure au service d’une communauté qui met de l’argent en commun pour se protéger mutuellement.

L’idée de Prunelle est de remettre la transparence au cœur de l’assurance, pour en faire un outil de protection individuel au service d’un futur durable pour tous.

Quelle est votre ambition ?

Notre ambition est de faire de l’assurance un acteur phare de la lutte contre le réchauffement climatique. Pour cela, nous devons faire en sorte qu’un maximum de personnes adhèrent au projet de Prunelle. Plus nous serons nombreux, plus notre impact sera grand et plus nous pèserons sur les orientations que décident de prendre ce secteur.

Alors rendez-vous dès maintenant sur Prunelle pour faire une estimation et vous préinscrire, la souscription sera ouverte d’ici la fin de l’année !

Partager :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

articles similaires

Recevez le meilleur
de votre magazine
Le Terrien

elit. fringilla porta. commodo felis eget felis tristique Sed at ultricies sed

Recevez le meilleur de votre magazine

Inscription réussie !