Et après le coronavirus ?

dimanche 29 mars 2020

Juin 2021. Voilà 1 an que l’épidémie de coronavirus a été endiguée. Six semaines de confinement ont provoqué au sein de la population un électrochoc qu’aucun sociologue n’avait vu venir.

Fini le cadis

Traumatisés par les scènes d’émeutes au rayon pâtes, beaucoup de consommateurs se sont détournés des supermarchés pour acheter leur alimentation en direct de la ferme, quitte à faire quelques kilomètres. Depuis les réseaux d’AMAP – Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne – se multiplient un peu partout.  

Salut, toi !

Le confinement a été particulièrement difficile pour ceux qui vivent en appartement. Aspect positif et non des moindres, les relations au sein des quartiers se sont développées. Le témoignage d’une retraitée du 19ème arrondissement de Paris résume tout : « C’est simple, j’ai réalisé que j’avais des voisins et qu’ils étaient plutôt sympathiques ! ». Désormais la fête des voisins porte bien son nom : cette année la musique a résonné dans les cours d’immeuble jusque tard dans la nuit, les embrassades ont été chaleureuses, les rires ont retenti et les bouchons sauté sur les tables.

Quitter Paris

Les parisiens qui avaient quitté Paris sont revenus à la Capitale, pour mieux en repartir. Grâce à la généralisation du télétravail beaucoup ont regagné les campagnes où de l’aveu général, la vie est plus agréable et à échelle humaine, loin du stress et de la pollution.

Plein de bébés

9 mois après le confinement un véritable baby-boom est constaté dans les maternités. Certes, confinés à la maison on s’est engueulé, mais on a beaucoup fait l’amour aussi.

Mieux connectés

Les experts sont unanimes : les liens familiaux et amicaux se sont nettement resserrés. Pendant le confinement le repas familial est redevenu un moment essentiel de partage et on s’est vraiment rapproché de ceux qu’on aime.

Recentrés sur l’essentiel

Qu’il est loin le temps des soldes et du black-Friday où on se précipitait en magasins ou sur Amazon pour acheter des choses inutiles. Quand on éprouve la peur du frigo vide une fois dans sa vie on remet les choses en perspective, c’est ce qui s’appelle « remettre l’église au centre du village ». Le budget alimentation a retrouvé la place n°1 dans les foyers et surtout on n’achète moins de plats industriels. La cause ? Pendant le confinement les français ont (ré)appris à cuisiner les bonnes vieilles recettes. Constat : on a fait des économies en mangeant plus sainement.

Ensemble, c’est tout

Si 1 milliards d’êtres humains et des dizaines de pays ont su se mettre en ordre de bataille en une semaine pour lutter contre le Coronavirus, alors pourquoi la bataille pour le climat serait-elle perdue ? La preuve par l’exemple que tout est possible puisque l’intelligence collective a su fonctionner à l’échelle planétaire. D’ailleurs depuis le coronavirus, la transition écologique a connu une formidable accélération et si la tendance se poursuit, d’après le GIEC la limitation du réchauffement climatique en dessous du seuil critique des 2 degrés est désormais possible.

Rêve ou utopie ?

Une certitude : sur la base des premières observations après 2 semaines de confinement, chacun de ces scénarios part d’une réalité concrète. Alors il est permis de rêver et surtout d’agir pour que cette épreuve collective aboutisse à l’émergence d’une société plus connectée, des points de vue Humain et Terrien.

À bon entendeur…

Partager :

1 Commentaire

  1. Patem

    L’utopie réside dans ce qui n’a pas encore été inventé… faisons-le!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

articles similaires

Bébés : moins, mais mieux !

Bébés : moins, mais mieux !

Faut-il faire moins d’enfants pour sauver la planète – donc l’humanité ? Cette question émerge à mesure qu’on réalise l’impact de la croissance démographique sur la planète....

Recevez le meilleur
de votre magazine
Le Terrien

porta. eget vel, nec id, dictum risus.

Recevez le meilleur de votre magazine

Inscription réussie !